Rss

SOS LES VEUVES SONT PARMI NOUS

 

Une femme est arrivée « au bout d’elle-même » et de ses détresses…. Comme toi peut-être aujourd’hui ?

 

Lorsque l’on vous dit : « veuve », quelle image s’impose aussitôt à votre esprit ?

Quelle émotion éprouvez-vous ?

Moi, j’imagine une petite femme recroquevillée vêtue de noir qui marche en plein midi dans une rue d’un village du sud. A son bras, un cabas où elle a serré quelques légumes… Elle rentre chez elle pour faire cuire son potage….

Ridicule n’est-ce pas ?

 

Les veuves sont au milieu de nous.

Peut-être en suis-je une ? En êtes-vous une ?

Les veuves sont de ces femmes qui regardent en arrière. Elles évaluent ce qu’elles ont perdu, ce qu’elles n’ont jamais vécu.

Le souvenir des êtres chers qui s’en sont allés les hante : maris, fiancés, enfants, amis et amies…

Un  matin, elles osent enfin observer  leur visage dans la glace et discernent les griffures du temps, les blessures des larmes retenues ou coulées. Là, un pli au coin de la bouche, là une fine ride près  de leur paupière maquillée…

 

Les veuves masquées sont au milieu de nous.

Parfois, elles ont opéré une reconversion spectaculaire…

Elles ont trouvé un nouvel emploi, acheté une crème anti-âge miracle hors de prix, intégré un club de fitness, repris des cours à la Fac, rejoint une mission humanitaire.

L’OREAL a fait bien rempli son rôle. “Parce que nous le valons bien…”  Plus de cheveux blancs, un teint pur et unifié.

Elles sont devenues « présentables » pour la société.

Mais leur âme ? Qui en a pris soin ? Qui s’en soucie ?

Elles ont attendu si longtemps un signe, une manifestation de tendresse…. Pourtant, elles  aspirent à revivre. Elles ont besoin d’amour : de donner et de recevoir.

Comme tous les autres êtres humains sur cette planète.

L’Apôtre Jacques, dans son « épître de paille »  évoque les veuves.

La religion pure et sans tâche, explique-t-il,  consiste à en prendre soin.

Pour prendre soin de quelqu’un, il faut commencer par le voir et l’écouter…

Voyez-vous les veuves qui vous appellent ? Entendez-vous leurs cris ?

“Aidez-moi !”

Sommes-nous prêtes à devenir un bras, une main, une épaule ? Pour un temps, pour la vie?

 

« La veuve joyeuse ». !

Synonyme de femme légère et superficielle…. Invectivée, méprisée, galvaudée…

Mais qui a vu son cœur ?

Existe-t-il une joie pure et sincère, un amour  qu’une femme condamnée à l’opprobre et aux regrets éternels

puisse espérer ?

Y a-t-elle VRAIMENT  droit ?

Personnellement, je crois qu’il n’est ni trop tard pour aimer, ni trop tard pour recevoir l’amour.

Tout est question d’ouverture.

La peur nous fait manquer des occasions de nous apprécier et de nous aimer.

 

Regardons autour de nous et aimons les veuves.

Un regard de lumière,

Une prière fervente,

Un gâteau au chocolat mœlleux (et hypercalorique –quel bonheur !) partagé à l’ombre d’un tilleul bourdonnant d’abeilles,

Un échange de lettres parfumées ou d’emails….

La vie est belle.

Les veuves nous attendent.

 

*****

Qui que tu sois, tu as le droit d’être aimée, désirée et restaurée.

*****

Ne pleure plus !!!

IL a parlé au cœur de  la Veuve de Nain, femme désespérée, perdue dans la foule des pleureuses, couvrant le cercueil de son fils unique de son ombre.

Une femme arrivée « au bout d’elle-même » et de ses détresses….

Comme toi peut-être aujourd’hui ?

Reçois maintenant  l’attouchement et l’amour de Jésus de Nazareth, fils de l’homme, fils du Dieu vivant et vrai.

ET VIS !!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.