Rss

Larmes

Elles sont là.
Vivantes, chaudes, uniques.
Elles sont pour toi,
Papa
Elles sont pour toi
Maman
Elles sont pour toi
Qui ne sait pas.
Elles domptent ma fureur.
Dissipent mon ardeur
Glissent sur ma vie
Furie.
Je les retiens mais c’est en vain
Et le chagrin roule sur ma joue
Tiède et doux.

Amour indicible, inadmissible
Incompréhensible.
Larmes de joie et de regrets
Parfums mêlés de l’enfance
Blessure d’un amour inaltérable.
Au fil du temps, ne demeure que la trace
D’une larme versée et vite essuyée.

Ne pleure pas !
Ne pleure plus !
J’ai tant attendu de la Vie et
Me voici…
Dans ce désert, je me languis
Les pleurs baignent mes nuits.
Et entre deux battements de cil,
Je mesure la distance
Qui me sépare de lui.

Comment (1)

  1. presseforum

    Merci beaucoup : AnnieS On : 2 mars 2018 0, jespère quelle te plaira!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *