L'amour peut-il se programmer ? - RUTH ET NOEMIE

Rss

L’amour peut-il se programmer ?

L’amour peut-il se programmer ?

La Saint-Valentin approche, fête dont les origines remontent au XIVème siècle, elle a connu un développement fulgurant au  lendemain de la seconde guerre mondiale. Du renouvellement des serments d’amour, on est passé à une version bien commerciale.

Je me souviendrais toute ma vie d’une certaine Saint-Valentin !

C’était à Château-Thierry. En 2012 et mon mariage était en train de sombrer…
J’aimais Dieu et le Christ. J’aimais mon mari depuis trente-deux mais en février 2012, je ne savais plus…

Je vous livre aujourd’hui ce texte écrit sur fond de questionnement sur le sens du mariage, de l’engagement et de l’amour. Retouché depuis, je lui ai donné une couleur d’espoir car depuis… vous savez-quoi ? Le miracle de la réconciliation s’est opéré ; réconciliation avec moi-même, avec mon conjoint et approfondissement de ma relation avec mon Dieu car lui ne m’a jamais abandonnée.
Je prie que ces quelques pensées vous aident à trouver votre chemin et à crier à Dieu afin que, dans sa Bonté, il redonne un sens à votre relation conjugale ou fortifie votre amour.

« Dans la vitrine d’un grand chocolatier belge, Boulevard Gambetta, les friandises de Noël ont été remplacées…par des boites en carton rouges, roses, mauves… en forme de cœur.
Il faut bien :
Combler le vide commercial qui s’engouffre entre le père Noël retourné à ses frimas et les œufs de Pâques pas encore éclos
Lutter contre l’indifférence, cette distance subtile qui se creuse parfois entre les êtres au fil du temps.
Rafistoler ce qui est en passe d’être détruit.
Rassurer l’autre : « après tout, je pense quand même à toi ! ».
Se rassurer soi-même : « après-tout, je pense quand même à lui ».
Même les plus belles relations ont besoin d’un coup de peps, d’un lifting de temps à autre mais cela passe-t-il forcement par une fête à date fixe ?

En trente-deux ans de mariage, nous n’avions jamais fêté la St Valentin. Mon mari n’y avait jamais accordé le moindre intérêt. C’est son choix.
Aujourd’hui, je crois sincèrement que si nous avions fêté la Saint Valentin, cela n’aurait pas empêché notre couple d’imploser.

Mais le battage autour de cette fête avait distillé en moi, à l’époque, une frustration inconsciente.
Vous savez bien comme nous sommes, nous les femmes. Romantisme, quand tu nous tiens !

 

Car la Saint Valentin telle qu’elle est promue aujourd’hui entretient dans nos cœurs de petites filles le mythe tenace du PRINCE CHARMANT.
Cependant, Cupidon, le soi-disant messager de l’amour :
• N’a pas le pouvoir de régler nos incompréhensions
• Ne peut pas apaiser nos craintes,
• N’a pas la capacité de guérir nos blessures
• De nous apprendre à pardonner
• De nous aider à recevoir le pardon.
IL NE POURRA RIEN POUR VOUS !

 

Si le cœur vous en dit, prenez du temps ensemble en cette journée, avec votre fiancé, votre conjoint.
Mais ne vous sentez surtout pas OBLIGES de le faire !
Rien ne vous contraint à rentrer dans un moule et à croire au miracle de la Saint Valentin, le jour des « amoureux ».

Ecoutons, maintenant, le vrai message de Valentin :

Saint-Valentin était un chrétien qui avait foi dans le Dieu de Jésus-Christ
Il est mort pour avoir osé tenir tête à l’Empereur romain Claude II
Celui-ci avait édicté une loi inique et barbare : sous prétexte de ménager les forces vives des jeunes gens en âge de combattre, il leur avait interdit le mariage.
Valentin a perdu la vie parce qu’il a prêché un autre son de cloche !!!
« L’homme et la femme unis par un amour pur et désintéressé doivent être mariés, car, par le mariage, qui est l’un des sacrements divin, c’est Dieu lui-même, source de tout amour, qui est glorifié. En me demandant de renoncer à marier ceux qui s’aiment, tu me fais aller contre Dieu, et cela je ne le peux ».
Valentin, pour son « crime », fut battu avec des bâtons noueux et finalement décapité sur la voie Flaminia (entre Rome et Spolète).
Le 14 février 268 (ou 270)

L’amour ne se programme pas une fois par an ; il implique engagement, fidélité et persévérance au quotidien.

Cela me rappelle la plus grande preuve d’Amour : le sacrifice sanglant de Jésus qui a offert sa vie pour nous.
Lui, le Prince de paix et Dieu d’amour, L’Ami fidèle qui aime en tout temps.

Je voudrais vous faire une confidence : c’est Jésus mon Valentin !
Celui pour qui mon cœur battra jusqu’à mon dernier souffle et bien au-delà…
Il est digne d’’Amour.
Mais savez-vous que Son cœur bat aussi pour vous ?
Pour qu’à votre tour, délivrées de vos illusions et de la magie des « fêtes » vous puissiez aussi aimer d’un amour pur et persévérant.

Oui, la Saint Valentin comme je la comprends est une fête… quotidienne.
Car pour aimer jusqu’au bout et en vérité, il y a toujours un prix à payer.
Consenti avec la force et la joie que seul l’Amour de Dieu peut donner.

Encore une chose…
Que cela ne vous empêche pas, d’offrir une boite de chocolat en forme de cœur ou une petite carte.
Aujourd’hui ou demain. Ou un autre jour… »

 

Pour découvrir un amour qui changera votre vie, je vous invite à vous rendre sur la page 

http://unamourextravagant.fr/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *