Les 4 clés d'une communication agréable et optimale - RUTH ET NOEMIE

Rss

Les 4 clés d’une communication agréable et optimale

Bonjour à toutes,

C’est avec beaucoup d’amour et parce que je cherche à honorer les personnes pour qui je travaille mais également, parce que je me respecte moi-même que je vous partage mes réflexions au sujet de certaines attitudes dommageables pour l’harmonie et la bonne communication.

Ceci ne s’adresse pas aux personnes qui me suivent depuis longtemps, ni même à de nouvelles amies sur Facebook avec qui j’engage des collaborations régulières (qui se reconnaîtront) et dont je bénis la présence dans ma vie.

Je suis tellement reconnaissante pour votre soutien et aussi vos contributions. Myriam, Christine H et Christine R, Marie-Ange… Et vous toutes mes nouvelles amies précieuses… Je pense bien à toi, Cécile 🙂

Mon post s’adresse aux personnes qui m’ont envoyé des demandes par email dans un passé récent ou lointain et qui n’ont jamais répondu à mes mails.

Et à tous ceux qui voudraient rejoindre Ruth et Noémie.

Mon désir profond et sincère est d’être ouverte aux besoins et de prendre en compte l’intérêt de toutes. Je m’efforce de répondre le plus rapidement possible et toujours de manière personnelle à chaque courrier envoyé.

Un préambule avant de vous parler de ces 4 clefs.

Ruth et Noémie n’est pas une banque d’informations, un service « gratuit » dont on peut disposer comme on veut quand on veut… Même si l’outil internet le permet.

D’ailleurs l’idée même de « gratuit » commence à me peser, car les services gratuits sont malheureusement méprisés et les personnes qui veulent en bénéficier sont parfois tentées de faire n’importe quoi. Donc, si les services de Ruth et Noémie sont gratuits, cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas un coût (coût en temps, en argent même, en énergie…)

Voici maintenant  mes 4 clefs pour démarrer une super collaboration qu’il faut imperativement actionner pour aller loin face à la médiocrité et au laisser-aller ambiants.

1/- Accepter au début de la relation de dialoguer par téléphone ou skype 

Je ne peux pas aider quelqu’un que je ne connais pas. Le but de cette communauté est vraiment de tisser des liens de confiance, solides et si possible à long terme (même si bien sûr, on ne se parle pas tous les jours). Les relations virtuelles ont leur limites !

C’est pour cette raison que je demande aux personnes qui veulent être aidées de me passer un coup de fil. Cela ne coûte pas grand-chose. C’est seulement pour moi le moyen de m’assurer de la détermination de la personne et de son désir de progression.

On ne peut pas rentrer dans la production écrite d’une personne sans lui avoir parlé, avoir dialogué.

Si c’est seulement pour une correction orthographique et syntaxique qu’on fait appel à moi – ce qui est nécessaire,  et important – je demande à la personne d’utiliser au préalable un dictionnaire et les outils automatiques. Mais je ne ferai pas le travail de correction de base qu’un logiciel comme Word peut accomplir.

Je ne suis pas une machine ! J’interviens à postériori.

Je n’ai pas à faire ce que vous pouvez faire par vous-même.

2/Etre à 110% motivée.

3/Répondre à mes emails dans un délai raisonnable. J’avoue qu’il est frustrant de n’avoir qu’un silence quand je dis oui à quelqu’un et propose un rendez-vous… Cela m’oblige à relancer et franchement, je trouve que c’est une perte de temps et d’énergie. Si vous n’êtes pas intéressée, un petit mot, c’est une façon de dire : bonne chance et de clore agréablement. Si je n’ai pas répondu à vos questions correctement, je peux revoir ma copie.

4/S’assurer qu’on a bien compris les valeurs de Ruth et Noémie et qu’on y adhère… disons…. à 80 %. Mais non ! Je ne suis pas un tyran ! Encore moins un gourou !

Pour évoluer dans notre vie et dans notre art, nous avons besoin d’apprendre à nous remettre en question, à modifier des habitudes dommageables, ces petits détails qui entravent nos relations et freinent notre progression.

Cela est tout à fait possible en se disciplinant un peu.

Rien, non rien ne peut se construire dans nos vies sans persévérance, discipline et un profond engagement.

C’est ce que je me répète chaque journée que Dieu fait, car je ne suis pas parfaite, oh ça non !

Avez-vous faim de développer vos talents ? De faire une différence ? De passer du « je voudrais bien » au « je décide ». Oui, je le crois.

Parce que je crois en vous.  Moins que Dieu certes, mais quand même ! 

Que Dieu nous aide à persévérer ensemble et à nous respecter pour pouvoir nous aimer et travailler au mieux de nos capacités pour la Gloire de Jésus, et ceci… en toute liberté.

 

Posts précédents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *